Louis Van Geyt, la passion du Trait d’Union : Regards croisés sur le Parti communiste de Belgique (1945 - 1985) - Libres entretiens avec Jean Lemaître

1945 : fort de ses actes de résistance, le Parti communiste de Belgique rassemble 80.000 adhérents et devient la troisième force du pays. Lors de la période ultra sectaire de 1947 à 1954, il s’effondre littéralement, avant de reprendre du poil de la bête à la suite de la grève de 1960 - 1061, sans plus atteindre toutefois le niveau de l’après-guerre.
Après Mai ’68, le PC s’ouvre aux intellectuels, aux chrétiens de gauche, aux jeunes, tout en prenant des distances avec le "modèle" soviétique. De nouvelles perspectives semblent se dessiner. Mais, dès 1981, avec le tournant néo-libéral au Royaume, le Parti pique à nouveau du nez et disparaît progressivement des radars politiques.
Au total, bien des questions... Qu’aura apporté le PC à l’histoire sociale et politique de la Belgique ? Pourquoi, fin des années ’70, n’a-t-il pas été capable de se réformer et de trouver un second souffle ? Si c’était à refaire, quelles erreurs auraient-elles pu être évitées ? Et à présent, quels messages d’espoir partager avec les nouvelles générations ?
Louis Van Geyt a présidé le Parti communiste de 1971 à 1988. En 2014, âgé alors de 87 ans, il a accepté de répondre, sans "tourner autour du pot", aux questions incisives du journaliste Jean Lemaître.

Louis Van Geyt : né en 1927. Flamand d’origine, il est parfait bilingue. Économiste de formation, ancien leader de l’aile gauche des Étudiants socialistes, du temps de l’Université Libre de Bruxelles, il opère, en pleine guerre froide, un choix "à contre-courant" en adhérant au Parti communiste de Belgique en 1948. Il est député de Bruxelles, de 1971 à 1981. Fin 1972, il accède à la présidence du PCB-KPB. Ses derniers grands combats : la lutte pour la paix et la coopération au développement.

Jean Lemaître : né en 1954. Journaliste, écrivain, enseignant à l’IHECS / Bruxelles. Il démarre sa vie professionnelle comme journaliste au quotidien Le Drapeau rouge, journal qu’il quitte en 1983. Auteur de C’est un joli nom, camarade (2012, Éditions Aden), de Grândola Vila Morena, le roman d’une chanson (avec Mercedes Guerreiro, 2014, Éditions Aden) et de La Révolte des Gilles de Binche (2015, Audace-Roulotte théâtrale).

 
PDF - 523 ko
Préface, par Philippe Moureaux (pdf)
PDF - 514.2 ko
Table des matières (pdf)
 

Interview de Louis Van Geyt par Jean Lemaître

 

  • Auteur : Jean Lemaître
  • Editeur : Arquennes : Éditions Memogrames ; Bruxelles : Éditions du CArCoB
  • Date parution : 2015
  • Nombre de pages : 414
  • Prix : 30,00 EUR (Frais de port non compris)
  • Référence : 978-2-930698-21-2

Retour à la liste