Jacques Moins : un itinéraire engagé (1929-2011)

Les autobiographies politiques (hors écrits propagandistico-électoraux) demeurent peu nombreuses en Belgique et plus rares encore, celles de militants communistes. C’est ce qui donne une valeur exceptionnelle au témoignage que Jacques Moins nous a laissé sous forme de souvenirs
Tout une vie militante nous y est contée, mais aussi un parcours d’avocat aux connexions fréquentes, ce qui amène une action et réflexion politiques aux prises avec le monde réel, sans être enfermées dans la gangue des appareils de parti souvent nombriliques.

S’il détaille avec précision la succession des fonctions qu’il assume tout au long de sa vie militante, il le fait avec un regard à la fois critique et souvent ironique, passionnément heureux des batailles menées, au sein et en dehors du parti. Car les adversaires déterminés mais aussi les supporters flexibles et ondoyants n’ont pas ménagé les critiques envers ce très précoce fédéraliste et ardent partisan de l’eurocommunisme.
On lira avec grand intérêt ses réflexions sur la justice et le monde du barreau, une analyse pertinente et pointue d’un avocat qui a porté des causes sans doute peu glamour mais essentielles pour les droits des travailleurs, belges et étrangers. Rappelons qu’il fut un des avocats des mineurs du Bois du Cazier.
Jacques Moins expose in fine les interrogations que durent se poser bien des communistes que la disparition d’un engagement communiste crédible laissaient à quai.
Une histoire politique de Bruxelles, une vie d’intellectuel communiste, d’un militant aux sentiments discrets mais à la parole incisive, une chronique précise, qui servira aux historiens, aux politologues, et à tous ceux qu’intéressent les parcours vrais.
Mais qui pouvait donc être et demeurer un communiste à Bruxelles dans la deuxième moitié du XXE siècle ?

 

 

Alors que mon père était encore en pleine forme et qu’il me racontait sa vie militante et sa vie tout court, je lui ai suggéré de l’interviewer pour conserver la mémoire de tous ces événements qui font désormais partie de notre histoire ; je trouvais important de sauvegarder la vision personnelle, critique et non dépourvue d’humour qui était la sienne. Jacques Moins n’était pas un simple observateur lucide, c’était aussi et surtout un homme qui avait "mouillé sa chemise", ce qui rendait son témoignage d’autant plus intéressant. (...)
Extrait de La voix de mon père, par Philippe Moins

 
PDF - 336.1 ko
La voix de mon père, par Philippe Moins
PDF - 430.7 ko
Préface, par José Gotovitch (pdf)
PDF - 367.8 ko
Table des matières (pdf)
 

"Jacques Moins, un itinéraire engagé (1929-2011)" : présentation par Philippe Moins

 

"Jacques Moins, un itinéraire engagé (1929-2011)" : entretien de Philippe Moins avec Jean Lemaître, journaliste, à l’occasion de la parution du livre

 

"Jacques Moins, un itinéraire engagé (1929-2011)" : présentation par José Gotovitch, professeur honoraire d’histoire contemporaine à l’ULB et président du Conseil scientifique du CArCoB

  • Auteur : Jacques Moins
  • Editeur : Bruxelles : Éditions du CArCoB
  • Date parution : 2016
  • Nombre de pages : 230
  • Prix : 15,00 EUR (Frais de port non compris)
  • Référence : 978-2-87188-012-7

Retour à la liste