Noirs dessins du communisme. Caricatures et dessins d’humour dans la presse communiste en Belgique (1921-1990)

On sait peu, ou pas du tout, que le dessin politique, dénonciateur ou humoristique, fut pratiqué dans la presse communiste dès son apparition, en 1921.
Ces journaux agirent en précurseurs et réunirent de talentueux dessinateurs, professionnels et amateurs, qui apportèrent un ton parfois sarcastique, souvent hilarant aux organes de presse communistes.

Né à l’initiative de Jacques Moins, le projet de publier, sous forme d’anthologie commentée, une centaine de dessins parus de 1921 à 1990 a abouti à la publication d’un numéro spécial des Cahiers Marxistes, « Noirs dessins du communisme ».
En effet, on sait peu, ou pas du tout, que le dessin politique, dénonciateur ou humoristique, fut pratiqué dans la presse communiste dès son apparition, en 1921.
Ces journaux agirent en précurseurs et l’un des fondateurs du Parti, War Van Overstraeten, signa ainsi lui-même quelques planches. Pendant la guerre froide, les dessins de Diluck, (Didier Geluck, le grand-père du Chat en quelque sorte) soulignèrent l’âpreté du combat politique. Dans les années 1970 et 1980, une succession de talentueux dessinateurs, professionnels et amateurs, apportèrent un ton parfois sarcastique, souvent hilarant, au Drapeau rouge et à la presse de la Jeunesse communiste.
Faire du dessin humoristique dans le journal officiel d’un parti communiste n’allait pas de soi. Les limites du « dessiner juste » et de la « juste ligne », de l’autodérision, la liberté de création en somme, furent variables au cours de ces décennies.
Plusieurs dessinateurs s’en rappellent et s’en expliquent. On y trouve les signatures entre autres, de Paul Aron, Philippe Moins, Jean-Jacques Jespers, Jean-Paul Vankeerbergen, Jules Pirlot, Pierre Ergo, Willy Wolsztajn, Jean-Jacques Heirwegh, Claude Renard, Pierre Galand pour les textes ; de Philippe Moins, Jo Dustin, Willy Wolsztajn, Walter Burniat, Marcelle Lavachery, Diluck, Lumor, Willy Michaux pour les dessins. Laurence Van Nuijs y apporte une contribution originale à propos de Louis Paul Boon et Maurice Roggeman dans la Roode Vaan de 1945-1946.

 
PDF - 530.7 ko
Éditorial, par Michel Godard et Pierre Gillis (pdf)
PDF - 333.9 ko
Table des matières (pdf)
  • Editeur : Mons : Cahiers Marxistes ; Bruxelles : Éditeur scientifique CArCoB
  • Date parution : 2013
  • Nombre de pages : 150
  • Prix : 10,00 EUR (Frais de port non compris)
  • Référence : in Cahiers marxistes, n°243

Retour à la liste