Actualités

In memoriam - Juul Verhelst

Nous nous inclinons devant la mémoire de Juul Verhelst, historien et militant, nous présentons nos condoléances à sa famille et à ses proches et nous leur faisons part de toute notre sympathie en ces tristes circonstances.

Juul Verhelst fut professeur et président du « programme interuniversitaire de spécialisation en archivistique et gestion des documents contemporains » à la Vrij Universiteit Brussel (VUB). En outre, il fut également archiviste aux Archives Générales du Royaume et aux Archives de l’Etat dans les Provinces. Sa contribution et son impact sur le monde des archives flamandes sont inestimables. Il fut également l’un des co-fondateurs de l’asbl Dacob. Avec sa partenaire, Griet Maréchal, ils ont fourni au Dacob un encadrement scientifique très précieux. Tous deux, ils n’ont pas manqué également de fournir leur aide au voisin de palier, le CArCoB. Nous tenons ici, nous aussi, à les remercier et à leur rendre hommage.

Juul Verhelst grandit dans un milieu ouvrier protestant à Anvers. Son grand-père était un socialiste convaincu, travaillant parmi les métallurgistes et constructeurs navals du port. Sa mère travaillait chez Bell et était également une chanteuse active dans le chœur de l’opéra d’Anvers. Ainsi, elle a souvent joué pour la Vrije Radio Antwerpen et pour l’Institut National Belge de Radio-diffusion (INR).

Après l’école primaire, il étudie le latin-grec à l’Athénée Royal d’Anvers où Leo Michielsen est son professeur d’Histoire et marque à jamais la manière de penser et de travailler de Juul Verhelst. Il termine son service militaire et travaille ensuite pendant un certain temps ; grâce à l’argent ainsi récolté, il commence ses études supérieures. Entretemps, il suit également le cursus de philosophie de Léopold Flam à la Volksuniversiteit Emile Vandervelde à Anvers.

En 1956, l’année où il passe d’Anvers à Gand pour étudier l’histoire, Juul Verhelst rejoint le Socialistische Vlaamse Studentenbeweging (SVSB). En 1957, il devient membre du Parti Communiste de Belgique (PCB/KPB) et rejoint la section gantoise. Il entre ensuite dans les instances dirigeantes de la Fédération de Gand-Eeklo-Saint-Nicolas et enfin au comité central. Plus tard, lors de la fédéralisation du PCB, il siège aussi au Conseil flamand du parti.

En 1960, il devient assistant au séminaire d’histoire contemporaine du professeur Jan Dhondt, qui encourage ses assistants à participer aux examens d’archiviste-paléographe. En 1965, Juul Verhelst quitte l’université et commence sa carrière aux Archives de l’Etat à Gand. Au travers de ses travaux d’archivage, il étudie la stratification sociale de Deinze et de ses environs au XVIIIème et XIXème siècle, étude qui lui permet d’obtenir son doctorat en 1972. Il acquiert une connaissance approfondie des archives et des producteurs d’archives et, en 1978, il devient d’abord chef de l’inspection puis chef du département des services généraux des Archives Générales de l’Etat à Bruxelles.

En tant que militant du PCB, il est impliqué dans le travail pour la Paix, soit en tant que membre du parti, soit au nom de la Belgische Unie Voor de Verdediging van de Vrede (BUVV, plus tard Vrede). Dans ce contexte, il donne de nombreuses conférences sur l’histoire des relations internationales depuis 1945 et sur le déroulement du conflit vietnamien.

A partir des années 1970, il enseigne à l’Ecole des cadres du PCB, avec comme guide le manuel de Leo Michielsen « Geschiedenis van de Europese arbeidersbeweging ».

Nous disons au revoir à Juul Verhelst, six mois après le décès de sa compagne Griet Maréchal.

8 juillet 2020

Accueil

 

Le CArCoB est un centre d’archives privées, reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui rassemble et met à la disposition du public des collections comprenant archives, livres et brochures, photos, affiches, périodiques et films se rapportant à l’histoire du mouvement ouvrier en Belgique, principalement le Parti communiste et les diverses organisations qui y furent liées. Mais aussi une riche documentation historique sur les mouvements pacifistes, de solidarité internationale et de lutte contre le colonialisme et l’apartheid.

Adresse : rue de la Caserne 33 - 1000 Bruxelles - Belgique, tél. 00 32 (2) 513 15 83 et 00 32 (2) 513 61 99
Horaire : du lundi au vendredi de 9h30h à 17h
 
JPEG - 58.5 ko
Salle de lecture du CArCoB

En collaboration avec son homologue flamand, le Dacob, le CArCoB gère les archives émanant du Parti communiste de Belgique (1921-1989). Il est le dépositaire des copies des documents relatifs à la Belgique conservés dans les archives de l’Internationale communiste à Moscou (RGASPI) ainsi que de nombreuses archives personnelles de ses militants.

JPEG - 36.4 ko
8ème congrès du PCB en 1946

La bibliothèque recèle quelques milliers de titres des périodiques édités par ses organisations. Elle détient également des milliers de précieuses brochures émanant de toutes les organisations ouvrières de Belgique, la totalité des publications du PCB et de la JCB et de très nombreuses éditions des partis communistes dans le monde.

Ses collections d’affiches et de photos offrent un panorama des luttes menées par le PCB, la Jeunesse communiste, le mouvement de la paix, les associations culturelles et sociales.

L’ensemble de ces collections est répertorié progressivement dans le catalogue en ligne PALLAS. Une aide à la consultation et des outils de travail "papier" sont disponibles dans la salle de lecture et auprès des archivistes.

 

 

Code de respect des usagers culturels en Fédération Wallonie-Bruxelles (PDF)