Petites fleurs rouges de la grande grève : contributions à l’histoire du PCB (1960-1965)

C’était au début des Golden sixties. Mais on ne le savait pas !
En quelques années, la croissance économique s’est accélérée. La pacification scolaire s’est installée, sur fond de déchristianisation. Et le fédéralisme a construit une identité wallonne dont la gauche fut alors la composante la plus dynamique.
Il s’agit donc d’une période-clé, on le voit mieux aujourd’hui, avec le recul nécessaire au travail historique.
Parmi les acteurs de cette période, la gauche radicale, notamment le Parti communiste, a joué un rôle important. Pour la "grande grève", celle de l’hiver 1960-1961, c’était relativement connu. Pour les années suivantes, le travail des historiens commence à peine : prolongeant un colloque d’octobre 2001, le présent ouvrage examine successivement, dans les années 1960-1965, les rapports avec la FGTB, le cadre international, les résultats électoraux et enfin - plus oublié - l’engagement renouvelé dans le mouvement wallon. Les analyses scientifiques sont enrichies de témoignages et de documents.

Efficacité d’une action et d’une pensée radicales : avec les petites fleurs rouges... l’herbe fut plus verte. Et nous en jouissons encore. Selon son goût pour l’histoire, chacun trouvera à celle de cette période-là des vertus plutôt académiques, sur un sujet méconnu, ou pédagogiques, pour passez des plats améliorés, s’il se peut.

 
PDF - 552.1 ko
Édito, par Michel Godard (pdf)
PDF - 543.9 ko
Table des matières (pdf)
 
  • Editeur : Bruxelles, Cahiers Marxistes, Bruxelles, Centre des Archives du communisme en Belgique, Bruxelles, Centre d'Histoire et de Sociologie des Gauches, Liège, Fonds d'histoire du mouvement wallon
  • Date partution : 2002
  • Nombre de pages : 176
  • Prix : 5,00 EUR (Frais de port non compris)
  • Référence : in Cahiers marxistes, Juin-juillet 2002, n°222

Retour à la liste